Categories: écriture

Tôt

Tôt, je me suis couchée et j’ai dit bonne nuit au monde

Je vois ces fleurs sitôt cueillies

Déposées sur tes entrailles incandescentes

Nos danses spasmodiques

Une porte infranchie

Seuil d’un itinéraire tentateur

Ta main qui me pousse

Ta face obscure, ton mal profond

La caresse acérée du vent

La douce brulure de ta bouche

Ton épaule découpée sur le tissu rouge

Jour, pâle reflet de la nuit

Féminine lumière.

Valérie Mugica

Share
Published by
Valérie Mugica

Recent Posts

Mygale

La mygale m’a initiée au rêve actif Prise au piège de son jeu, elle m’a…

1 an ago

Rouge

Au ciel rouge de ton front Se pose mon œil avide Impudique regard Qui scrute…

1 an ago

Trajectoire

Du lit jusqu’au ciel, j’ai marché sur les draps… J’ai tout fait pour te rejoindre…

1 an ago

Nuit

J’ai mangé la fleur que tu m’as donnée l’autre soir Au détour d’un mot Soufflé…

1 an ago

Sans

Je suis restée Nulle part Avec toi A la couleur du vent Tes cheveux A…

1 an ago

Jeanne

N’as-tu jamais remarqué Au fond de mon œil Comme un grain de folie, Qui peu…

1 an ago